Le blog du docteur k

Par Equasanté

Votre enfant a de la fièvre ? N’en faites pas une maladie !

La fièvre chez l’enfant est un symptôme d’une grande banalité. Une fièvre modérée peut même passer inaperçue. Quelques signes inconstants peuvent trahir sa présence : perte d’appétit, somnolence, irritabilité, pleurs inexpliqués. Il appartient donc aux parents de prendre la température si l’état de leur enfant n’est pas habituel et, à plus forte raison, s’il présente d’autres symptômes ou leur semble chaud.

La température corporelle normale oscille autour de 37°C avec certaines variations physiologiques : abaissement pendant le sommeil à 36°C, puis élévation au réveil et au cours de la journée jusqu’à 37,5°C, en l’absence d’activité physique notoire.
En revanche, la température corporelle peut s’élever à plus de 38,5°C lors de l’activité physique ou lors d’une exposition en atmosphère chaude. On parle d’alors d’hyperthermie.

La fièvre, elle, désigne une élévation de la température corporelle au cours d’une maladie, sans qu’il n’existe véritablement de seuil pour la définir. La fièvre est un symptôme, pas une maladie. C’est un symptôme d’infection, le plus souvent virale. Il faut savoir que, quand l’organisme est infecté par un virus, il le combat en augmentant sa température corporelle car les virus y sont très sensibles.

Jusqu’à 38,5°C, l’important n’est pas de se demander ce qu’a votre enfant, mais de se demander s’il va bien ou pas. S’il va bien, qu’il joue, mange et dort normalement, contentez-vous de le surveiller.
Une seule exception à cette règle : chez le nourrisson de moins de 3 mois, il est recommandé de consulter dès 38°C, même en l’absence de symptômes. En effet, les petits nourrissons peuvent développer rapidement des infections bactériennes sévères.
Le seuil d’intervention sur la fièvre se situe à 38,5°C. A partir cette température, il faut :

  • lui faire prendre un médicament antipyrétique – paracétamol de préférence, ibuprofène éventuellement sauf en cas de suspicion de varicelle – à bonne posologie et fréquence.
  • prendre des mesures simples : le faire bien boire, le dévêtir ou le découvrir, baisser le chauffage dans sa chambre, aérer. Ces mesures sont très efficaces et peuvent suffirent à rétablir une température acceptable, sans médicaments.
  • surveiller l’apparition de symptômes éventuels : éruption, vomissements, diarrhée…

votre enfant 2En cas de fièvre, mieux vaut éviter :

  • le bain qui nécessite une température d’eau précise, et qui peut être mal toléré
  • la prise d’aspirine
  • l’alternance ibuprofène – paracétamol
  • la prise de température plus de 4 fois / jour
  • la recherche à tout prix de la « normalisation » de la température de votre enfant

Enfin, si la fièvre persiste au-delà de 4 ou 5 jours, il est recommandé de consulter un médecin, même si les symptômes semblent peu inquiétants.

 

Sources :

INSERM

 

Poster un commentaire

Votre email ne sera pas publiée.

*