Le blog du docteur k

Par Equasanté

Pourquoi il faut manger 5 fruits et légumes par jour

Dans les années 1950, un chercheur américain nommé A. Keys a mené une étude dont les résultats ont bouleversé profondément nos comportements alimentaires. Il a remarqué que les habitants de la Crête et de l’Italie du sud vivaient relativement vieux en dépit d’un apport alimentaire élevé en graisses et d’un système de santé plutôt sommaire. La clé de cette longévité est un régime alimentaire bénéfique commun à ces deux populations, appelé depuis le régime « méditerranéen ».

L’intérêt du régime méditerranéen ne s’est pas démenti depuis. Rappelons-en les grandes lignes : huile d’olive et pas de beurre, beaucoup de légumineuses, d’ail, d’oignons, pas de charcuterie, des céréales complètes, du poisson plutôt que de la viande rouge, un apport calorique limité, peu d’alcool et seulement en mangeant, etc. De ce régime découlent les slogans d’hygiène alimentaire actuels :

  • Pour votre santé, évitez de manger trop gras[1], trop sucré, trop salé
  • Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour

Pour prouver les bénéfices de cette dernière recommandation, de juillet 1994 à mars 2002, 7713 femmes et 5028 hommes, âgés de 35 à 60 ans, ont pris chaque jour une capsule² censée contenir à doses définies des substances ayant des propriétés antioxydantes : minéraux (zinc, sélénium), et vitamines (provitamine A, vitamine C, vitamine E). Un tel « cocktail » est apporté à l’organisme par une consommation quotidienne et variée d’au moins 5 portions de fruits et légumes.

Cette étude randomisée appelée SU.VI.MAX[2] a été menée en double aveugle contre placebo : la moitié des participants a consommé quotidiennement des capsules inertes, tandis que l’autre moitié a consommé une capsule minéralo-vitaminique. Ni les médecins ni les participants n’ont été informés du contenu de chaque capsule. Les résultats de cette étude ont été rendus au début de l’été 2003 et ont montré une réduction significative de l’incidence sur les cancers et la mortalité toutes causes confondues chez les hommes, mais pas chez les femmes. Cette différence s’explique en partie par le fait que les femmes mangent spontanément davantage de fruits et légumes que les hommes.

 

Faut-il conseiller des capsules d’antioxydants à toute la population masculine ?

Non, pour au moins deux raisons :pommes

La première raison est que la forme capsule a été choisie pour des raisons méthodologiques (doses fixes, durée de l’étude, placebo). Cependant, SU.VI.MAX a été conçue à l’origine pour évaluer l’intérêt des antioxydants à doses nutritionnelles, c’est-à-dire tels qu’on peut les trouver naturellement dans l’alimentation. Les capsules sont toujours moins riches que les aliments car ces derniers apportent aussi d’autres substances bénéfiques comme des fibres ou de la vitamine B. Il faut favoriser l’aliment, pas le complément.
En mangeant 5 (portions) de fruits et légumes[3] par jour sous n’importe quelle forme (frais, compote, jus, potage, salade, surgelés, conserves…), on atteint facilement les doses d’antioxydants contenues dans la capsule. Et on évite de manger trop gras ou sucré. D’où les slogans !

La seconde raison relève du domaine de l’éthique et de la communication : il est difficilement concevable d’adresser aujourd’hui un message de prévention grand public discriminant hommes et femmes sur un sujet aussi universel que l’alimentation. Et si tel était le cas, la portée du message en serait considérablement minimisée, voire remise en question.

Sources :

Programme national nutrition santé (PNNS)

Etude SU.VI.MAX (en anglais)


[1] Ce message cible avant tout les graisses d’origine animale : beurre, fromage, charcuterie, viande…

[2] SU.VI.MAX (SUpplémentation en VItamines et Minéraux AntioXydants)

[3] La pomme de terre est considérée comme un féculent compte tenu de sa forte teneur en amidon sur matière sèche (75 à 80%). Idem pour le maïs (60 à 65%)

Poster un commentaire

Votre email ne sera pas publiée.

*