Le blog du docteur k

Par Equasanté

Gérer le stress des examens

Stress : le mot est anglais et il veut dire « tension ».
Et de la tension, nous en avons besoin dans certaines circonstances pour donner le meilleur de nous même : parler en public, participer à une compétition sportive, passer un examen ou un concours.
Zéro stress ? Ce n’est pas la solution !

Le stress en lui-même est utile car il prépare le corps et l’esprit à l’action et à la réflexion.
Il met l’organisme en alerte : accélération de la respiration et de la fréquence cardiaque, augmentation des réflexes. Autant de facteurs qui contribuent à l’amélioration des performances tant physiques que mentales.
L’ennemi, c’est l’excès de stress avec son cortège de symptômes désagréables : maux de ventre, diarrhée, nausée, palpitations, halètement, tremblement … Cet excès de stress peut conduire à un état de panique voire à une crise de tétanie dans les cas les plus sévères. Rien de tel pour perdre tous ses moyens !
C’est d’autant plus dommage que cet excès de stress peut frapper des élèves ou des étudiants bien préparés, qui ont le niveau de connaissance requis.

Quelques conseils pour limiter le stress

  • De manière générale, faites du sport, c’est un bon moyen de limiter le stress. De plus, le sport améliore l’humeur par le biais de la libération des fameuses endorphines . Courir, faire du vélo. La natation est particulièrement recommandée car le milieu aquatique est propice à la détente. Mais si pour vous, le judo ou le rugby permet d’évacuer le stress, alors pourquoi pas. Point important : il faut éviter de faire du sport juste avant de se coucher.
  • Dormez suffisamment (au moins 6h) en ne vous couchant pas trop tard (pas après 1h du matin). L’accumulation de fatigue rend vaine toute tentative d’évacuation du stress.
  • Mangez sainement sans vous priver pour autant de certains aliments gourmands : chocolat pour certains, fruits de mer pour d’autres, ou encore fruits exotiques. L’important, c’est de se faire plaisir.
  • Limitez l’alcool, le tabac, les médicaments psychotropes et les excitants (café, boissons énergisantes). Toutes ces substances ont en commun de provoquer soit une excitation, soit une pseudo-relaxation.
  • Fuyez le stress de vos parents et de vos proches : vous avez déjà assez du votre !
  • Enfin, sachez que rire et se divertir ne sont pas incompatible avec une bonne préparation, bien au contraire : cinéma, concert, théâtre, sortie entre amis. Bref, faites une coupure qui vous permet de penser à autre chose …

Si ces conseils ne suffisent pas…

yogaCertains produits de phytothérapie et d’homéopathie ayant un effet sédatif léger et dénués d’effets indésirables peuvent être utilisés en première intention. Votre pharmacien saura vous conseiller dans ce domaine.
Le recours aux médicaments doit rester exceptionnel mais il est parfois le seul moyen de faire face à un stress qui devient incontrôlable. Un médicament de la classe des bêtabloqueurs, le propranolol, peut être utile pour une durée très brève, et sur prescription médicale.
Si le stress est amené à durer (trac des comédiens, des orateurs…), il est alors préférable de faire appel à des solutions non médicamenteuses comme les thérapies comportementales et cognitives. Le résultat de ces thérapies n’est pas immédiat mais il à l’avantage d’être durable…et sans effets indésirables.

Sources : passeportsante.netpsychologies.com

Poster un commentaire

Votre email ne sera pas publiée.

*